International -Europe

Un collectif d’entreprises et d’institutionnels français se mobilise pour l’électrification de l’Afrique

panneaux-solaires-2

    L’accès à l’électricité est la clé du développement économique, de l’amélioration des conditions sanitaires, d’une meilleure éducation, du développement de l’agriculture et de la stabilisation des populations.

    L’impératif d’électrification du continent africain ne fait aucun doute et la COP21 souligne à quel point il serait souhaitable que cette électrification s’appuie aussi sur des technologies pas ou peu carbonées plutôt que sur le charbon et le fioul. Il est même devenu un enjeu mondial prioritaire, pas seulement celui de l’Afrique. C’est un devoir de solidarité et une opportunité pour l’Europe, qui a elle aussi tout intérêt à la prospérité du continent voisin et au développement des échanges commerciaux bilatéraux.

    L’initiative africaine pour les énergies renouvelables (AREI) présentée à la COP21,ainsi que le projet d’une Agence Panafricaine d’Electrification, ou toute organisation décideur dans la mise en œuvre des projets futurs, visent à combler le considérable déficit énergétique du continent africain, assurer son développement de manière durable et contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique. Le Président français a annoncé un effort important de la France pour le soutien au développement des énergies renouvelables en Afrique d’ici 2020.

    Conscientes de l’enjeu et de l’urgence, plusieurs entreprises et institutions françaises ont décidé de s’associer à cette dynamique en cosignant, le jour de la signature de l’accord lors de la Conférence de Paris (COP21), une déclaration d’intention pour un partenariat visant à réunir leurs compétences afin de proposer une offre globale en réponse aux besoins des Etats africains dans le respect de leur diversité et de leur souveraineté. Le partenariat réunira un premier tour de table composé d’industriels, d’opérateurs, d’institutionnels et du Medef (*). Il aura pour vocation d’y associer à terme des entreprises et des investisseurs locaux. 

    (*) Partenaires ayant à ce jour adhéré à la présente initiative pour l’électrification de l’Afrique, animée par Frédéric Vincent, président de Nexans : AKUO ENERGY, ENGIE, ERDF, Fonds pour le développement énergétique durable GEOCOTON, MEDEF, Nexans, RTE, SCHNEIDER ELECTRIC.