Connexion

Medef Université
d'été 2017

29 et 30 août 2017

Confiance et croissance, l’avenir c’est la France !

Le monde change, tout bouge et se transforme de plus en plus vite : doutes européens, terrorisme, montée des populismes, tentations protectionnistes, digitalisation, bouleversements climatiques… Dans ce monde de ruptures, il nous faut repenser nos modèles et inventer de nouvelles logiques économiques pour transformer l’incertitude en avantage concurrentiel et faire en sorte que la mondialisation profite à chacun. Il nous faut redonner confiance à tous. Seule la confiance permettra en effet de retrouver durablement le chemin de la croissance. La mondialisation n’est pas morte ! Le monde reste à équiper et le futur à inventer.

Dans ce nouveau contexte, la France ne manque pas d’atouts pour construire l’avenir. Internet des objets, big data, impression 3D, intelligence artificielle, robotisation, neurosciences, génomique, nanomatériaux, énergies renouvelables, médecine à distance… Dans tous ces domaines et bien d’autres notre pays à un rôle de tout premier plan à jouer. Mais pour libérer l’audace créatrice et assurer à la France un leadership dans les filières d’avenir, un changement radical de méthode s’impose.

« Confiance et croissance, l’avenir c’est la France ! »,  tel est  le thème choisi pour notre prochaine Université d’été, qui aura lieu les 29 et 30 août prochains sur le campus HEC.
Résolument placée sous le signe de l’optimisme, du réalisme et de l’action, notre Université d’été mettra en avant une fois de plus le goût et l’envie d’aller de l’avant, le goût et l’envie d’entreprendre, la fierté d’être Français.

Face au tout nouveau gouvernement, elle insistera sur les moyens et les réformes à engager sans tarder pour libérer en France toutes les énergies. Elle démontrera également l’importance de l’entrepreneuriat, sous toutes ses formes, pour résoudre enfin le problème du chômage et permettre à chacun de devenir acteur de sa vie.

Dans un monde qui bouge, changeons enfin la France !
Consultez le programme

 

Consultez les photos de l'UE

 

j1 Mardi 29 août après-midi - Be global

Le monde change, tout bouge et se transforme de plus en plus vite : guerres, internationale terroriste, doutes européens, montée des populismes, tentations protectionnistes, digitalisation, bouleversements climatiques… Dans ce monde de ruptures, il nous faut sans doute repenser nos modèles et inventer de nouvelles logiques économiques. Quand l’imprévisible devient partout la norme, que les victoires programmées se transforment en déroutes, comment garder confiance ? Comment contrer les effets négatifs de la mondialisation et éviter les laissés pour compte ? Il appartient aux entreprises, mais aussi aux gouvernements et aux pouvoirs publics, de transformer l’incertitude en avantage concurrentiel, de faire de la pédagogie et de mettre en place les garde-fous nécessaires pour rendre la mondialisation acceptable par tous et faire en sorte qu’elle profite à chacun. La mondialisation n’est pas morte ! Le monde reste à équiper et le futur à inventer.

j2 Mercredi 30 août matin - Be smart !

Internet des objets, big data, cloud computing, impression 3D, intelligence artificielle, robotisation, véhicules autopilotés, neurosciences, génomique, nanomatériaux, énergies renouvelables, médecine à distance… Si l’on en croit les futurologues, « Homo Sapiens Sapiens va accomplir plus de progrès techniques au XXIème siècle que pendant ses 100 000 premières années sur la planète ». Pour faire face à ces grandes transformations, libérer l’audace créatrice et assurer à la France un leadership dans les filières d’avenir, un changement radical de méthode s’impose. Nous devons réinventer la ville, réinventer l’école, réinventer l’entreprise, réinventer le travail, et permettre l’épanouissement personnel de chacun.

j3 Mercredi 30 août après-midi - Tous Entrepreneurs !

Près d’un Français sur quatre envisagerait de créer ou de reprendre une entreprise. Les Français sont donc de plus en plus nombreux à faire preuve d’audace créatrice. Mais l’écart entre ceux qui rêvent de devenir entrepreneur et ceux qui le deviennent vraiment reste trop important. Fiscalité confiscatoire, fardeau des charges sociales, rigidités du droit du travail ou simplement peur de l’échec… beaucoup n’osent pas franchir le cap. Entreprendre n’est pas un métier, c’est avant tout un état d’esprit. Alors, comment tout mettre en œuvre pour libérer partout en France cet esprit d’entreprise ? Comment permettre aux jeunes, mais aussi aux femmes et aux seniors de se lancer avec succès dans l’aventure entrepreneuriale ? Comment aider chacun à devenir au quotidien entrepreneur de sa vie ?

Notre site internet utilise des cookies pour vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés.
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
En savoir plus