Dangereux  pour l’emploi, néfaste pour le tissu économique, nuisible à la confiance tellement nécessaire aux investissements dont la France a besoin, telles sont les conséquences du nouveau dispositif de cession des entreprises issus des articles 19 et 20 de la loi sur l’économie sociale et solidaire qui entrera en vigueur le 1er novembre. Au nom des entreprises, nous en demandons l’abrogation.

Le MEDEF, qui a immédiatement soutenu l’action engagée par le Président de la République en matière de simplification et qui a contribué activement aux travaux du Conseil de la simplification, constate avec satisfaction qu’un grand nombre de ses propositions ont été reprises dans les mesures dévoilées aujourd’hui.

Ce 30 octobre, le MEDEF accueille une trentaine de représentants de haut niveau, issus de grandes entreprises (Adecco, Randstadt, Telefonica, Schneider…), d’organisations patronales européennes (CBI, CEOE, TISK) et américaine (USCIB), de Businesseurope, de la Commission européenne, de l’OCDE, de l’OIT et de la Banque mondiale, pour échanger, dans le cadre du Réseau mondial pour l’apprentissage (Global Apprenticeships Network), sur les obstacles au développement des politiques d’apprentissage dans différents pays et les moyens de les surmonter.

L’amendement au projet de Loi de Financement de la Sécurité sociale (PLFSS), qui soumet les dividendes versés par les sociétés anonymes (SA) et les sociétés par actions simplifiées (SAS) au paiement de cotisations sociales, sous couvert de combattre certains abus, vient une nouvelle fois sanctionner le capital, c’est-à-dire la prise de risque et la création de valeur en France.

Le Haut Comité de Gouvernement d’Entreprise, constitué il y a un an à la suite de la révision du code AFEP-MEDEF*, est à la fois gardien du respect de l’application du Code et force de proposition de ses évolutions. Aujourd’hui, il rend public son premier rapport annuel.

Cette conférence, organisée autour de débats, de témoignages et de partages d'expériences, permettra de réunir autour de spécialistes de la communauté économique et financière européenne l'ensemble des acteurs de la chaîne des marchés financiers.

Le Medef apprend avec une grande tristesse le décès accidentel de Christophe de Margerie. Il adresse ses condoléances à sa famille et à l'ensemble des collaborateurs du groupe Total.

Toutes les actualités
Météo de l'Eco
Voir les vidéos
1 million d'emplois