L’amendement au projet de Loi de Financement de la Sécurité sociale (PLFSS), qui soumet les dividendes versés par les sociétés anonymes (SA) et les sociétés par actions simplifiées (SAS) au paiement de cotisations sociales, sous couvert de combattre certains abus, vient une nouvelle fois sanctionner le capital, c’est-à-dire la prise de risque et la création de valeur en France.

Le Haut Comité de Gouvernement d’Entreprise, constitué il y a un an à la suite de la révision du code AFEP-MEDEF*, est à la fois gardien du respect de l’application du Code et force de proposition de ses évolutions. Aujourd’hui, il rend public son premier rapport annuel.

Cette conférence, organisée autour de débats, de témoignages et de partages d'expériences, permettra de réunir autour de spécialistes de la communauté économique et financière européenne l'ensemble des acteurs de la chaîne des marchés financiers.

Le Medef apprend avec une grande tristesse le décès accidentel de Christophe de Margerie. Il adresse ses condoléances à sa famille et à l'ensemble des collaborateurs du groupe Total.

Les actions sectorielles en faveur de la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) se sont multipliées ces dernières années : outils d’autodiagnostic, référentiels RSE, labels, trophées, etc., mais il n’existe à ce jour aucun état des lieux en la matière.

Après la publication du décret pénibilité et le maintien des articles 19 et 20 dans la loi « Hamon », le projet de loi relatif à la santé jette à nouveau un doute sur l'ambition réformatrice du gouvernement dans le champ social. Cela pose la question de sa réelle volonté d'adapter notre système de santé et de relever les défis auxquels celui-ci est confronté (soutenabilité financière, performance de son organisation, de sa gestion et de son pilotage, accueil du progrès et des innovations pour tous...).