EY vient de publier une étude sur l’intégration de l’enjeu climatique dans la stratégie des entreprises, dans le contexte du premier exercice d’application de l’article 173 de la loi de transition énergétique pour la croissance verte.

FRANCE
1. Crédits nouveaux au secteur privé en mars 2017 : +31% en cumul sur un an (+16% pour les crédits aux
entreprises, +45% pour ceux aux ménages)
2. Enquête sur la distribution de crédits au secteur privé en avril 2017 : diminution de la demande de crédits de la part des grandes entreprises
3. Commerce extérieur en avril 2017 : déficit aggravé du fait d’un recul des exportations plus fort que celui des importations
4. Immatriculations de voitures neuves en mai 2017 : rebond des immatriculations de marques françaises, accélération des marques étrangères.


INTERNATIONAL
5. Taux de chômage en Europe en avril 2017 : 7,8% dans l’Union à 28 (19,1 millions de personnes) et 9,3% dans la zone euro (15 millions de personnes), -0,9 point sur un an
6. Prix à la consommation dans la zone euro en avril 2017 : moindre hausse de l’indice général (+1,4%) et de l’indice sous-jacent (+0,9%)
7. Moral du consommateur américain en mai 2017 : dégradation des perspectives
8. Climat des affaires aux Etats-Unis en mai 2017 : croissance de l’activité plus modérée dans le secteur non manufacturier
9. Marché du travail américain en mai 2017 : ralentissement des créations d’emploi, poursuite de la baisse du chômage (plus bas depuis seize ans)
10. Tendance récente des marchés : poursuite de la détente des taux français et allemand, baisse du pétrole, montée de l’or.

Journées européennes du développement, réformes, union économique et monétaire, stratégie politique industrielle, sommet UE-Chine, Brexit, présidence estonienne, JO 2024…

Le rapport conjoint des partenaires sociaux sur "le développement du télétravail et du travail à distance", signé à l’unanimité des partenaires sociaux représentatifs au niveau national interprofessionnel, a été remis le 7 juin 2017 à la ministre du Travail.

La technologie blockchain* est une nouvelle étape de la révolution digitale qui, contrairement à une idée répandue, n’est pas uniquement destinée aux institutions financières et peut être utilisée dans tous les secteurs d’activité. Les acteurs économiques qui n’auront pas su l'anticiper risquent d'être pénalisés. Or, la France, qui bénéficie d’un écosystème dynamique avec de nombreuses startups blockchain et d'un cadre législatif plutôt favorable, a tous les atouts pour tirer pleinement profit de cette vague.

Le Premier ministre a annoncé aujourd’hui que la mise en œuvre du prélèvement à la source sera décalée au 1er janvier 2019. Les chefs d’entreprise, en particulier de TPE et PME, accueillent cette décision de bon sens avec soulagement.