PodcastPodcast
Toutes les actualités

06.01.17 - Nouvelles de Bruxelles

Grands rendez-vous 2017, législatives en Europe, présidence maltaise, présidence allemande du G20, Brexit, Manuel Valls, Vincent Peillon, Aarhus et Paphos…

Les grands rendez-vous des chefs d’état européens de 2017

Conseil informel à Vingt-sept à Malte sur l’avenir de l’Europe, sans les Britanniques, le 2 février. Conseil européen à vingt-huit consacré à la Compétitivité les 9 et 10 mars. Célébration des soixante ans de la signature du traité de Rome le 25 mars. Conseil européen à vingt-huit les 22 et 23 juin. Conseil européen à vingt-huit les 19 et 20 octobre. Conseil européen à vingt-huit les 14 et 15 décembre.

Nombreuses élections législatives en Europe en 2017

Le calendrier officiel prévoit des législatives avant le 15 mars aux Pays-Bas, 11 et 18 juin en France, Septembre-Octobre en Allemagne, octobre en république tchèque. Elections présidentielles en Hongrie (avril), France (avril).

Malte préside le conseil de l’Union européenne depuis le 1er janvier

Après la Slovaquie, c’est Malte qui assure la présidence tournante de l’Union européenne jusqu’au 1er juillet. L’Estonie lui succèdera. La présidence tournante assure la coordination de neuf des dix formations du conseil des ministres européen : Agriculture-pêche, Compétitivité, Justice-affaires intérieures, Emploi-politique sociale-santé et consommateurs, Transports-télécommunications- énergie, Environnement, Affaires générales, Affaires économiques et financières, Education-jeunesse-culture.

Et l’Allemagne préside le G20

L’Allemagne assure depuis le 1er décembre et pour un an la présidence du G20. Outre des réunions spécifiques des ministres des Finances, du Travail, de la Santé et du numérique, un sommet des chefs d’état se tiendra à Hambourg les 7 et 8 juillet. Le B20 qui rassemble les représentants des organisations patronales, en particulier le Medef, se réunira les 2 et 3 mai.

Brexit : Le Représentant permanent britannique auprès de l’Union européenne a démissionné

L’ambassadeur britannique auprès de l’Union européenne Ivan Rogers a démissionné de ses fonctions le 3 janvier. Il avait été désigné en novembre 2013 par David Cameron et devait rester à son poste jusqu’à la fin 2017.  Le Premier ministre britannique Theresa May a assuré qu’elle activerait l’article 50 du Traité de Lisbonne, qui ouvrira les négociations de sortie, avant la fin du mois de mars.  

Le candidat à la primaire de la gauche Manuel Valls veut refonder l’Europe

Le candidat propose une conférence de refondation de l’Union européenne actant une pause dans l’élargissement et un non définitif à l’entrée de la Turquie. Il veut un salaire minimum dans chaque pays européen d’au moins 60% du salaire médian, un niveau maximum mais surtout minimum d’impôt sur les sociétés, une taxe sur les produits importés ne respectant pas les obligations sociales ou environnementales. Par ailleurs il s’engage à respecter la règle des 3% du PIB pour le déficit public, mais sans viser l’équilibre budgétaire à la fin du quinquennat.

Le candidat à la primaire de la gauche Vincent Peillon propose un new deal européen

Le candidat à la primaire socialiste a présenté le 3 janvier son programme. Ses priorités européennes : un budget pour la zone euro, le lancement d’un plan d’investissement de 100 milliards, l’harmonisation fiscale et la construction d’un pilier social en Europe. Il suggère aussi l’ouverture d’un corridor humanitaire qui assumera l’accueil des réfugiés. Il propose la création d’un fonds européen de défense et de sécurité afin de mutualiser les coûts tout en augmentant le poids diplomatique de l’UE.

Aarhus (Danemark) et Paphos (Chypre) capitales européennes de la culture 2017

En 2016, Wroclaw (Pologne) et San Sebastian (Espagne) étaient capitales européennes de la culture. Après Aarhus et Paphos en 2017, les prochaines capitales européennes de la culture seront La Valette (Malte) et Leeuwarden (Pays-Bas) en 2018, Plovdiv (Bulgarie) et Matera (Italie) en 2019 et Rijeka (Croatie) et Galway (Irlande) en 2020.


Météo de l'Eco