Le Medef et les Medef Outre-mer saluent l’annonce de la Ministre des Outre-mer, Ericka Bareigts, du maintien du dispositif en faveur des entreprises ultramarines dans le prochain projet de loi de Finances.

Le MEDEF plaide depuis longtemps pour une baisse significative de l’Impôt sur les sociétés. Il se réjouit donc de voir le Gouvernement reconnaitre la nécessité d’agir pour rapprocher son taux du taux moyen en vigueur en Europe. Baisser l’impôt sur les sociétés, c’est agir en faveur de l’attractivité de la France, de la convergence des économies européennes et donc de l’emploi. Diminuer la pression fiscale sur les entreprises dont notre pays détient le triste record est donc un impératif.

Le Medef s’inquiète de l’évolution de la fiscalité locale sous l’impulsion concertée de l’Etat et des régions. La région Ile-de-France vient ainsi d’accepter, au mépris de la compétitivité des entreprises franciliennes, d’augmenter le versement transport, la TICPE et le prix du Pass Navigo, financé à au moins 50 % par les entreprises.

Le Medef dévoile aujourd’hui les résultats d’une enquête exclusive sur les contrôles fiscaux réalisée par OpinionWay auprès de 300 avocats fiscalistes et experts-comptables couvrant 6 000 entreprises de toutes tailles.

Le Medef salue l'annonce par le Premier Ministre, mardi 31 mai à l'Assemblée Nationale, de la suppression « dès cet été » de l'agrément fiscal préalable aux opérations de construction de logements sociaux en Outre-Mer.

Le Medef note que certains sénateurs proposent de nouvelles taxes à l’occasion du débat parlementaire sur le projet de loi numérique concernant les téléviseurs et les consoles de jeu.

Le gouvernement vient de dévoiler son projet de prélèvement de l’impôt à la source sans avoir véritablement consulté au préalable les entreprises  qui sont pourtant en première ligne pour la mise en place de ce projet.

Fin septembre, le MEDEF avait présenté un état des lieux de la situation de la dépense publique et de la fiscalité pesant sur les entreprises en France. Il montrait notamment la part déterminante de la fiscalité locale dans la hausse des prélèvements obligatoires sur les entreprises (en dehors du pacte de responsabilité).