Réforme territoriale: décryptage

Réforme territoriale: décryptage

Le projet de loi concernant la réforme territoriale a été présenté le 18 juin en Conseil des ministres. Décryptage avec André Vallini, Secrétaire d'Etat à la réforme territoriale

M. Beyrer: "Accord UE-USA, une chance pour l'emploi"

M. Beyrer: "Accord UE-USA, une chance pour l'emploi"

Les négociations entre l'Union européenne et les Etats-Unis pour un Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP) sont prometteuses. Elles permettront d'approfondir durablement leurs relations, de créer des centaines de milliers d'emplois et d'apporter aux Européens un gain de croissance annuel estimé à 119 milliards d'euros.

Quand défendre rime avec entreprendre

Quand défendre rime avec entreprendre

Le ministère de la Défense et le MEDEF nouent un partenariat afin de contribuer au rapprochement des mondes militaire et de l'entreprise et de favoriser la création d'entreprise et la réinsertion des militaires en phase de reconversion professionnelle.

Réforme du système de santé : il y a urgence !

Réforme du système de santé : il y a urgence !

Au début des années 2000, le système de santé français était parmi les meilleurs du monde. Aujourd’hui ses performances sont seulement « moyennes » par rapport au reste de l’Union européenne. La France peut mieux faire ! Pour pérenniser un système de bon niveau offrant un bon rapport qualité prix le MEDEF propose 5 réformes à conduire en urgence en privilégiant l’efficience, l’innovation et la responsabilité.

Beau Travail : Chaque jour, une histoire, un parcours, un métier !

Beau Travail : Chaque jour, une histoire, un parcours, un métier !

Dans le cadre du Pacte de responsabilité et de la mobilisation pour créer 1 million d'emplois, le MEDEF parraine le programme "Beau travail".

X. Fontanet: "n'oublions pas l'humain!"

X. Fontanet: "n'oublions pas l'humain!"

Dans le cadre du projet France 2020, le MEDEF a organisé une conférence-débat autour d’Erik Orsenna et Xavier Fontanet. Ce dernier a notamment insisté sur l’importance qui doit être donnée à nos régions en valorisant leur identité, leur histoire et leur savoir-faire.

Invité ce matin de Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV, Pierre Gattaz a plaidé pour le Pacte de responsabilité. « Le Pacte, j’y crois. Le Pacte, c’est un mouvement historique du pays vers l’entreprise, vers l’économie de marché. C’est-à-dire en fait des règles mondialement utilisées par tous. Il faut faire le choix de l’entreprise », a déclaré le président du Medef, en déplorant le manque de précision sur les « trajectoires de baisse de fiscalité et de coût du travail ». Ce Pacte peut-il réduire le chômage ? « On peut créer 1 million d’emplois en cinq ans à condition que l’on enlève les verrous qui bloquent l’embauche », a indiqué Pierre Gattaz.

Dans un entretien exclusif accordé à l’Usine Nouvelle, Pierre Gattaz prône une modération salariale pendant deux ou trois ans pour préserver la compétitivité des entreprises.

Dans une « tribune » publiée par LE MONDE Pierre Gattaz explique pourquoi « il faut mettre l’emploi au centre de nos préoccupations ».

A quelques heures des heures des vœux de François Hollande aux acteurs de l’économie, Pierre Gattaz était l’invité  de télé matin sur France 2, mardi 21 janvier. L’occasion pour le président du MEDEF de préciser ce qu’il attend du président de la République, après l’annonce du pacte de responsabilité rappelant que le seul objectif c’est l’emploi.

Invité de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1 lundi 13 janvier, Pierre Gattaz a rappelé les grands défis que la France doit relever pour libérer son potentiel et rentrer dans le futur. Pour lui l’essentiel « c’est l’attractivité de la France pour que l’on crée des emplois ». Revenant sur la pacte de responsabilité proposé par François Hollande, Pierre Gattaz a réaffirmer qu’il était possible de créer 1 million d’emplois en 5 ans, « à la condition qu’un certain nombre de chantiers s’ouvrent » précisant que la mobilisation allait commencer à Lille dès ce lundi après-midi avec 1500 chefs d’entreprise.

Invité de la matinale de Radio Classique le lundi 6 janvier, Geoffroy Roux de Bézieux est revenu sur le pacte de responsabilité proposé par le président de la République et sur l’urgence à alléger le coût du travail et la fiscalité des entreprises rappelant que si les conditions étaient réunies créer « 1 million d’emplois, c’est possible ! » 

Invité de Jean-Michel Aphatie sur RTL, le vendredi 20 décembre, Pierre Gattaz, s’est dit convaincu que les Français « ont tous les atouts pour conquérir le monde et réussir », à condition de le faire « avec les armes de la compétition mondiale ». Et cela passe « par la baisse des charges et la baisse des dépenses publiques ». « Il faut passer à l’action !  et il faut aller vite » a déclaré le Président du MEDEF.

Dans une tribune accordée vendredi 13 décembre aux Echos, Pierre Gattaz détaille « les engagements du MEDEF pour la France ».  Il résume en trois mots « la stratégie » du MEDEF : « combat, accompagnement, pédagogie ». L’objectif étant de « faire gagner la France grâce à des entreprises performantes et compétitives. »

Medias

Florence Poivey, chef de file de la délégation patronale de la négociation sur la formation professionnelle et Jean-François Pilliard, vice-président du Medef en charge du Pôle social et délégué général de l’UIMM ont donné cette semaine une interview aux Echos sur l’ambition du projet d’accord qui sera à nouveau discuté par les partenaires sociaux le 5 décembre.

Invité de Mots croisés sur France 2 le 25 novembre et de Good Morning Business sur BFM Business le 26, Geoffroy Roux de Bézieux est revenu la remise à plat de la fiscalité lancée par le Premier ministre. Pour le vice-président du MEDEF, « il y a urgence à baisser les prélèvements sur les entreprises, pas pour augmenter les dividendes, comme certains disent, mais tout simplement pour réinvestir ».

Pierre Gattaz était l’invité du Grand Rendez-Vous Europe 1, dimanche 17 novembre. L’occasion pour lui de montrer que, face à la souffrance généralisée et à la surfiscalité, le MEDEF est actuellement présent sur tous les fronts. L’occasion aussi de demander au président de la République de lancer « un pacte national de croissance et d’emploi et un moratoire sur tous les projets de loi qui touchent l’économie et l’entreprise. »

Invité de Good morning Business sur BFM TV le jeudi 14 novembre, Pierre Gattaz a une nouvelle fois appelé le gouvernement à réformer la France et à « laisser travailler les chefs d’entreprise en paix dans un environnement de confiance et de compétitivité. » Pour lui il est urgent de « transformer le ras le bol général en une force constructive pour retrouver la
compétitivité
».

Dans un entretien accordé à Challenges, Geoffroy Roux de Bézieux évoque «  le ras-le-bol fiscal, bien réel, des chefs d’entreprises » en raison « d’une pression fiscale quasi insupportable, d’une instabilité fiscale tout aussi nocive et d’ un certain harcèlement lors des contrôles fiscaux ». Pour le vice-président du Medef, il est donc impératif « d’améliorer l’environnement fiscal qui est un des facteurs de la compétitivité. Et pour baisser la fiscalité, pas d’autre solution que de baisser la dette publique »

Dans un entretien accordé à Capital, Pierre Gattaz appelle une nouvelle fois le gouvernement à créer « un terreau favorable » pour les entreprises, « un environnement de compétitivité » en baissant le coût du travail et en réduisant les dépenses publiques. Il appelle également les entreprises à améliorer leurs relations avec leurs clients et à relancer l'innovation.

Pierre Gattaz était l’invité d’Eric Mauban dans la Matinale de Radio Classique le vendredi 25 octobre. L’occasion pour le président du Medef de revenir sur les chiffres du chômage et sur le souhait de François Hollande d’en inverser la courbe avant la fin de l’année. Il en a profité pour présenter son initiative de mobilisation des adhérents du MEDEF autour de la création d’un million d’emplois d’ici 5 ans.