MEDEF TV > Dans les médias

Dans les médias

Interrogé ce matin de Jean-Pierre Elkabbach sur EUROPE 1 sur la semaine de mobilisation qui démarre aujourd’hui, le président du Medef a souligné le « ras-le-bol » des patrons. « Ras-le-bol d’une fiscalité qui continue d’augmenter, car les taxes continuent d’augmenter contrairement aux promesses du Pacte de responsabilité ». « Ras-le-bol » également « des dispositifs antiéconomiques, qui augmentent le coût du travail, de la complexité ». La fiscalité, a précisé Pierre Gattaz, « a augmenté depuis 2010 de l’ordre de 42 milliards (…) il faut baisser la fiscalité, nous n’en pouvons plus, nous sommes asphyxiés par les charges (…) Les chefs d’entreprise sont exaspérés, il faut les écouter ».

Avant la grande semaine de mobilisation patronale qui aura lieu du 1er au 5 décembre, Pierre Gattaz redit dans une interview aux « Echos » les inquiétudes des patrons de terrain. Pénibilité, taxes supplémentaires, absence de réformes structurelles, les chefs d'entreprise sont exaspérés par toutes les nouvelles contraintes.

 

Invité ce matin de Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV, Pierre Gattaz a plaidé pour le Pacte de responsabilité. « Le Pacte, j’y crois. Le Pacte, c’est un mouvement historique du pays vers l’entreprise, vers l’économie de marché. C’est-à-dire en fait des règles mondialement utilisées par tous. Il faut faire le choix de l’entreprise », a déclaré le président du Medef, en déplorant le manque de précision sur les « trajectoires de baisse de fiscalité et de coût du travail ». Ce Pacte peut-il réduire le chômage ? « On peut créer 1 million d’emplois en cinq ans à condition que l’on enlève les verrous qui bloquent l’embauche », a indiqué Pierre Gattaz.

Dans un entretien exclusif accordé à l’Usine Nouvelle, Pierre Gattaz prône une modération salariale pendant deux ou trois ans pour préserver la compétitivité des entreprises.

Dans une « tribune » publiée par LE MONDE Pierre Gattaz explique pourquoi « il faut mettre l’emploi au centre de nos préoccupations ».

A quelques heures des heures des vœux de François Hollande aux acteurs de l’économie, Pierre Gattaz était l’invité  de télé matin sur France 2, mardi 21 janvier. L’occasion pour le président du MEDEF de préciser ce qu’il attend du président de la République, après l’annonce du pacte de responsabilité rappelant que le seul objectif c’est l’emploi.

Invité de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1 lundi 13 janvier, Pierre Gattaz a rappelé les grands défis que la France doit relever pour libérer son potentiel et rentrer dans le futur. Pour lui l’essentiel « c’est l’attractivité de la France pour que l’on crée des emplois ». Revenant sur la pacte de responsabilité proposé par François Hollande, Pierre Gattaz a réaffirmer qu’il était possible de créer 1 million d’emplois en 5 ans, « à la condition qu’un certain nombre de chantiers s’ouvrent » précisant que la mobilisation allait commencer à Lille dès ce lundi après-midi avec 1500 chefs d’entreprise.

Invité de la matinale de Radio Classique le lundi 6 janvier, Geoffroy Roux de Bézieux est revenu sur le pacte de responsabilité proposé par le président de la République et sur l’urgence à alléger le coût du travail et la fiscalité des entreprises rappelant que si les conditions étaient réunies créer « 1 million d’emplois, c’est possible ! »