A l’occasion de sa conférence de presse mensuelle, Pierre Gattaz, président du Medef, a alerté sur l’état d’exaspération et d’inquiétude dans lequel se trouvent les chefs d’entreprise dans notre pays et le risque qu’il fait peser sur une reprise déjà très fragile.

Le Medef a été envahi aujourd'hui par une centaine de manifestants. Les actions commises, à commencer par l’agression d’un salarié du Medef, sont inacceptables.

La coupure d’électricité qui a affecté 125 000 personnes et de nombreuses entreprises de toute taille et de tous secteurs dans la région de Saint-Nazaire marque une étape supplémentaire dans l’irresponsabilité de la CGT et de ses affidés. L’électricité est vitale : cette action perpétrée par des voyous met en danger des personnes et des biens. Nous appelons RTE et les autorités publiques à en poursuivre sans faiblesse les responsables.

Face à la persistance d’une démarche assumée et revendiquée de blocage de l’économie française, le Medef incite toutes les entreprises de France dont le fonctionnement est perturbé voire paralysé par ces blocages, à déposer plainte au titre de l’article 431-1 du Code pénal qui prévoit le délit d’entrave à la liberté du travail.

Au regard des débats relatifs à la représentativité patronale, les organisations interprofessionnelles, CGPME, MEDEF et UPA, ont signé un accord comprenant les points suivants, qu’elles souhaitent voir inscrits dans la loi :

A l’issue d’une délibération sociale qui s’est tenue au Medef les 26 et 28 janvier 2016, la lettre paritaire adressée au gouvernement concernant les modalités d’une restructuration des branches sera signée par 7 organisations – 4 syndicats (CFDT, CFE-CGC, CFTC et FO) et les 3 organisations professionnelles (CGPME, Medef et UPA).

70 % des Français font confiance au dialogue entre organisations patronales et organisations syndicales pour mener à bien les réformes, quitte à ce que cela aille un peu moins vite.

Invité de l’émission Bourdin direct sur BFMTV et RMC, Pierre GATTAZ a appelé une nouvelle fois à lever tous les freins à l’embauche dans notre pays et s’est félicité de l’accord sur les retraites qui montre toute la force du dialogue social.