Pacte de compétitivité

Les partenaires sociaux ont positivement conclu le mercredi 5 mars une première discussion sur le Pacte de responsabilité proposé par le président de la République. Un « relevé de conclusions » a été élaboré, qui souligne l’urgence de rétablir  en France la compétitivité des entreprises au service de la croissance, de l’emploi et de la cohésion sociale.

 

Déclaration de Florence Poivey, chef de file de la délégation patronale :

« L’accord sur la formation professionnelle est ouvert à signature.

 

Le Medef se réjouit de l’accord national interprofessionnel sur la réforme de la formation professionnelle ouvert à la signature, élaboré par l’ensemble des partenaires sociaux. Cet accord permettra aux chômeurs et aux salariés d’améliorer leurs compétences et aux entreprises de faire de la formation professionnelle un investissement d’avenir.

Déclaration de Florence Poivey, chef de file de la délégation patronale, à l’issue de la séance de négociation.

Les trois organisations patronales représentatives au plan national et interprofessionnel ont mené une concertation afin d'adopter des principes clairs et stables pour établir la représentativité patronale dans le cadre de la négociation collective.

 

Depuis 2005, les partenaires sociaux se sont engagés dans une démarche de dialogue économique régulier, avec pour objectif de développer un diagnostic commun sur les forces et faiblesses de l’économie française.  Après un premier rapport Approche de la compétitivité française paru en juin 2011, ils viennent de rendre public un second rapport  Réinventer la croissance  qui  analyse les conditions du renouveau de la croissance en France avec le même état d’esprit constructif.

 

 

L'accord signé le 11 janvier 2013 entre les partenaires sociaux instaure des modalités nouvelles et simples qui permettront une adaptation rapide et sécurisée des entreprises aux évolutions de leurs carnets de commandes et de la conjoncture. En introduisant des mécanismes qui réduisent l'incertitude juridique, il contribuera à diminuer la peur de l'embauche, notamment dans les PME et les TPE.

 

Ce soir, les partenaires sociaux ont placé la France en haut des standards européens en matière de marché du travail et de relations sociales. L'accord auquel ils sont parvenus est en effet tout sauf un accord a minima.