A l’occasion d’une matinale consacrée à ce thème, le Medef a dévoilé aujourd’hui quatre recommandations pour refonder la politique du logement en France :

1. Redonner du sens à la politique du logement

2. Relancer l’offre immobilière sans solvabilisation par la subvention 

3. Réduire la dépense publique du logement

4. Fluidifier et décloisonner les marchés du logement

A quelques jours de la première convention du futur groupe Action Logement, Jacques Chanut, président de la Fédération Française du Bâtiment et président de la Commission Logement du MEDEF, a été élu sur proposition du MEDEF, président d’Action Logement.

Le Medef apporte des réponses à la crise du logement avec son Livre blanc pour le Logement. Son ambition est de contribuer à la relance d’un secteur pourvoyeur d’emplois, qui joue également un rôle central dans l’économie et la compétitivité des entreprises en facilitant la mobilité géographique de leurs salariés.

Le MEDEF se félicite de l’accord  conclu  entre l’Etat et l’UESL sur l’emploi des ressources issues de la participation des employeurs à l’effort de construction (PEEC) pour la période 2015-2019, dans le cadre du retour à un mode conventionnel.
 

Le Medef a appelé l'attention mercredi dernier sur l'article du projet de loi de finances 2013 qui prévoyait l'inclusion des loyers simples dans le calcul des charges financières. Une mesure qui aurait un impact très lourd, notamment pour les PME et les ETI et ce dans tous les secteurs d'activité.

La hausse continue des prix de l’immobilier depuis quinze ans fragilise de plus en plus de ménages français. Les difficultés de logement pénalisent de plus en plus l’accès à l’emploi et affectent la bonne marche des entreprises. Une entreprise sur quatre signale en effet que les problèmes de logement des salariés compliquent les recrutements. Une sur cinq évoque des freins à la mobilité professionnelle. Cette relation entre accès au logement et accès à l’emploi est particulièrement sensible dans les zones en tension comme la région parisienne ou la région Paca.

Le site Débat&co, apparenté à l’Institut de l’Entreprise, a publié un dossier intitulé « Le logement, casse-tête aussi pour les entreprises » sur la crise du logement et ses conséquences sur l’emploi.

Aujourd’hui, le parc HLM ne répond pas à la demande en forte croissance. Sur la France entière, le nombre de logements attribués annuellement correspond en moyenne au tiers du nombre de demandeurs (450 000 attributions pour 1 300 000 demandes formalisées). Il est à noter que cette proportion varie très fortement suivant les territoires. A Paris, par exemple, elle est proche de 10 %, avec 120 000 demandes non satisfaites.

Cette problématique du logement social est un des points abordés dans le chapitre de Besoin d’Aire intitulé « L’accès au logement comme accès à l’emploi ». Retrouvez l’ensemble de ce chapitre

premierprecedent
1 2
suivantdernier