International -Europe

Allemagne : patronat et syndicats allemands demandent un plan massif d’investissement public

    Dieter Kempf, président du BDI, et Reiner Hoffman, secrétaire général du DGB, réclament un programme d’investissement de 450 milliards d’euros sur dix ans, concentré sur le numérique, l’environnement et les transports. Le Ministre des Finances estime que cet effort est déjà en cours et qu’il n’y pas lieu de changer de politique budgétaire. Pour la sixième année consécutive, l’Allemagne présente un budget en excédent.

    Une fois n’est pas coutume, les  confédérations syndicale et patronale du pays s’associent pour réclamer un programme d’investissement de la part de l’État. « La raison de nos difficultés n’est pas uniquement à chercher à l’étranger, mais en Allemagne même. Celle-ci est devenue un pays de ronfleurs et nous devons à présent nous réveiller », a déclaré le président  du BDI, Dieter Kempf. Une étude menée par deux instituts de recherche économiques évalue à 450 milliards d’euros sur dix ans le montant souhaitable des dépenses, soit 1,3 % du PIB.

    Réponse du ministère des Finances : « Aucun autre gouvernement fédéral n’a investi davantage que le nôtre ». 
     
    >> Consulter les Nouvelles de Bruxelles