Dans les médias
Presse

Geoffroy Roux de Bézieux dans le JDD : la question du contrat de travail doit être reposée

    Dans une longue interview au JDD Geoffroy Roux de Bézieux analyse la situation « paradoxale » de notre pays : « la France crée des emplois (…), en 2017, le taux de croissance a atteint 2,3 % (…) mais cette croissance ne se traduit pas par une baisse importante du chômage ».

    Pour Geoffroy Roux de Bézieux, « le facteur numéro un des difficultés à recruter relève surtout du manque de compétences générales ». « Nous avions un système de formation assez déconnecté des besoins des entreprises (…) L’offre de formation évolue moins vite que nos besoins ». Second facteur : « le savoir-être des candidats qui n’est pas toujours adapté ». Par ailleurs, « certains métiers en tension doivent redorer leur image », estime Geoffroy Roux de Bézieux. « Depuis dix ans, beaucoup d’efforts ont été fournis, mais les entreprises ne le font assez savoir. Il y a également un souci d’orientation, l’image est aussi celle que donne l’Education nationale. Nous devons travailler collectivement, en faisant intervenir les secteurs dans les écoles, par exemple, pour résoudre ce problème ». Ces difficultés, souligne le président du Medef, « nous coûtent déjà quelques points de croissance et pourraient nous en coûter d’autres ». Or cela « pose un énorme problème de confiance. C’est le ciment de la démocratie qui peut se fendiller ».

    Interrogé sur la création d’un bonus-malus sur les contrats courts, il rappelle que « des secteurs ont besoin d’avoir des CDD très courts et successifs (…) Des dispositifs adaptés à leurs contraintes devront être trouvés au niveau des branches » Mais « vouloir appliquer le même bonus-malus à tous ne me paraît pas être la bonne solution. L’économie diverge, elle ne converge pas ». « La vision centraliste du gouvernement au travers de ce système n’est pas adaptée à l’économie de demain, (…) nous ne négocierons pas sur un tel dispositif », insiste Geoffroy Roux de Bézieux. « Travaillons plutôt à résoudre le souci de la ‘permittence’. Au-delà, il faut revoir la question du contrat de travail », affirme le président du Medef qui rappelle « une de nos spécificités françaises » : « un CDD rigide ou un CDD plus flexible, mais pas adapté à toutes les situations ». « Je ne peux pas me résoudre à un marché du travail aussi dual et binaire », affirme Geoffroy Roux de Bézieux pour qui « la question du contrat de travail doit être reposée de façon apaisée avec un socle de droits communs entre CDD et CDI ».

    Autre sujet abordé : la situation internationale. « La mondialisation heureuse est terminée », affirme d’emblée Geoffroy Roux de Bézieux. « Il y a une très forte agressivité commerciale de certains pays et, face à cela, nous devons avoir une Europe combative au service des producteurs et pas seulement des consommateurs, et qui tombe l’habit de la naïveté ». « Le rétablissement des sanctions américaines face à l’Iran est un scandale absolu ! (…) « Nous touchons là la limite de la démocratie et réalisons que la souveraineté économique de l’Europe n’existe pas. Il serait pourtant crucial pour notre avenir commun que celle-ci existe ».

    › Lire l’interview