International -Europe
Construction européenne

Nouvelles de Bruxelles

carte-europe

    Elections françaises, élections allemandes, Brexit, élections hollandaises, avenir de l’Europe, accord UE-Japon, efficacité énergétique…

    Les patronats français et allemands expriment leurs priorités avant les élections

    Le 17 mars, Pierre Gattaz a accueilli ses homologues allemands du BDI et du BDA. Le mot d’ordre est à l’unité. Ils ont publié une déclaration commune dans laquelle ils expriment leurs priorités politiques : emploi, solidarité européenne, compétitivité, refus de tout protectionnisme.

    Consulter le communiqué de presse ici : Déclaration commune MEDEF-BDI-BDA

    Elections en Allemagne : Martin Schulz élu à la présidence du SPD

    Le 19 mars, l’ancien président du Parlement européen et candidat à la chancellerie pour les sociauxdémocrates allemands (SPD), Martin Schulz, a été élu à la tête du parti avec 100 % des suffrages. Rassemblant 32% des intentions de vote pour les législatives de septembre 2017 selon les derniers sondages, Martin Schulz est un rival sérieux pour Angela Merkel.

    Brexit : Theresa May enclenchera le processus de retrait de son pays le 29 mars

    Après le vote du parlement britannique, Theresa May est en mesure d’activer l’article 50 du Traité. Avant de pouvoir entamer les négociations, le Conseil européen (sans la présence du Royaume-Uni) doit s’accorder, par consensus, sur les lignes directrices pour les négociations. Réunion prévue le 28 avril. La Commission soumettra ensuite des recommandations aux vingt-sept ministres des affaires étrangères. Ceux-ci adopteront formellement la décision autorisant l’ouverture des négociations.

    Elections au Pays-Bas : le Premier ministre sortant devrait être reconduit

    Le 15 mars, les Néerlandais ont élu leurs 150 députés. Le parti du Premier ministre Mark Rutte (libéral), a remporté 33 sièges (-8 par rapport à 2012). L’extrême droite est arrivée en deuxième position avec 20 sièges (+5). Les chrétiens-démocrates et les centristes réformateurs ont chacun obtenu 19 sièges (respectivement +6 et +7), les Verts ont fait une percée avec 14 sièges (+10) et le parti social-démocrate s’est effondré n’obtenant que 9 sièges (-29). Mark Rutte doit maintenant constituer une coalition.

    Elections au Pays-Bas : quelles conséquences pour la présidence de l’Eurogroupe ?

    Depuis 2012, le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem préside l’Eurogroupe, la réunion des ministres des Finances de la zone euro. Membre du parti social-démocrate, désavoué par les électeurs le 15 mars, sa participation au prochain gouvernement n’est en rien garantie. Toutefois, les traités ne lui interdisent en rien de rester à son poste européen sans être ministre. Lors de leur réunion du 20 mars, les ministres des Finances de la zone euro ont pris soin d’insister sur la qualité du travail de leur homologue néerlandais.

    Avenir de l’Europe : les patronats européens se mobilisent

    A l’occasion de la célébration des 60 ans des Traités de Rome le 25 mars, le Medef et ses homologues européens, réunis au sein de BusinessEurope, s’exprimeront sur l’avenir de l’Europe. Ce sujet occupera également les discussions des dirigeants européens qui publieront une déclaration commune insistant sur la nécessité de l’Union entre les Vingt-sept.

    Accord UE-Japon : étape finale

    Le président Juncker et le président Tusk ont rencontré, le 21 mars, le Premier ministre japonais M. Shinzo Abe. Ils ont décidé d’intensifier les négociations en vue d’un accord commercial bilatéral. Objectif : conclure, à l’occasion du prochain sommet UE-Japon qui se tiendra début mai à Bruxelles.

    Etiquetage de l’efficacité énergétique : le Conseil et le Parlement trouvent un accord provisoire

    Le 21 mars, le Conseil et le Parlement européen sont convenus d’un accord provisoire sur la règlementation définissant un cadre pour l’étiquetage de l’efficacité énergétique. Ce cadre permet aux consommateurs d’être plus conscients de l’efficacité et de la consommation énergétiques de leurs équipements ménagers. Le texte de compromis doit maintenant être approuvé par les députés en plénière avant d’être définitivement adopté par le Conseil.