International -Europe
Construction européenne

Nouvelles de Bruxelles

carte-europe

    Antonio Tajani, Brexit, Royaume-Uni, budget, l’Europe à vingt-sept, TTIP, Gunther Oettinger…

    Antonio Tajani remplace Martin Schulz à la présidence du Parlement européen

    Le 17 janvier, le conservateur italien (Parti populaire européen - PPE) et ex-commissaire à l’industrie Antonio Tajani a été élu Président du Parlement européen. Pour la première fois en 32 ans, il a fallu quatre tours de scrutin. Antonio Tajani l’a finalement emporté avec 351 voix contre 282, face au socialiste italien Gianni Pittella. 

    Brexit : Theresa May dévoile les objectifs de négociation du Royaume-Uni

    Le 17 janvier, Theresa May a défini les 12 priorités de son pays pour les négociations Brexit. A retenir : le Royaume-Uni fera de son mieux pour fournir de la certitude aux entreprises, quittera le Marché unique, l’Union douanière et la Cour de Justice européenne, reprendra le contrôle sur ses lois, contrôlera l’immigration et cherchera, en contrepartie, à conclure des accords de libre-échange avec l’Europe et le reste du monde. Le pays tentera également de maintenir les droits des citoyens européens vivant au Royaume-Uni, de protéger les droits des travailleurs, de continuer la coopération pour lutter contre le crime et le terrorisme, de poursuivre la coopération scientifique et de garantir la Zone commune de voyage avec la République d’Irlande. Enfin, l’accord final entre le Royaume-Uni et l’UE serait présenté, pour approbation, aux deux chambres du Parlement britannique.

    Royaume-Uni post-Brexit : un paradis fiscal ?

    Le 15 janvier, le ministre britannique des Finances, Philip Hammond a déclaré dans le journal allemand Welt am Sonntag que si le Royaume-Uni n’obtient « aucun accès au marché européen », le pays pourrait « changer de modèle économique » pour « regagner de la compétitivité ». Le ministre a néanmoins affirmé sa préférence pour le maintien d’un système d’impôts et de régulation européen dans son pays.

    L’Allemagne s’oppose à une compensation de la contribution britannique au budget de l’UE

    Le 12 janvier, Jens Spahn, ministre des Finances adjoint de l’Allemagne a déclaré que son pays est opposé à l’idée que la part du budget communautaire payée par le Royaume-Uni puisse être compensée les autres Etats membres après le Brexit. Le Royaume-Uni étant un contributeur net, comme l’Allemagne (et la France), une telle décision pourrait par conséquent impacter la Politique Agricole Commune (PAC) et les politiques régionales.

    L’Europe se prépare à vivre à vingt-sept

    Un sommet à Vingt-sept, des chefs d’état et de gouvernement, se réunit à Malte le 2 février. De son côté, la Commission publiera en mars 2017, avant le déclenchement des négociations Brexit, son livre blanc pour l’Europe à 27. Celui-ci devrait notamment contenir des propositions sur la réforme budgétaire, l’approfondissement de la zone euro, la défense et la gouvernance de l’Union européenne.

    Publication de l’évaluation de l’état d’avancement du traité Europe-Etats-Unis (TTIP)

    Le 17 janvier, Cecilia Malmström, commissaire européenne pour le commerce, et Michael Froman, représentant des États-Unis pour le commerce, ont publié une évaluation conjointe concernant les progrès réalisés dans les négociations en vue d’un partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTIP). Le rapport expose non seulement la base commune convenue, mais mentionne également les domaines qui suscitent des divergences et qui doivent être approfondis. Les négociations ont commencé en juillet 2013.

    Gunther Oettinger approuvé dans ses nouvelles fonctions

    Le 12 janvier, la conférence des Présidents du Parlement européen a validé le changement de portefeuille du commissaire allemand, Gunther Oettinger. Celui-ci s’occupe désormais du Budget et des Ressources humaines. Cette décision fait suite à la démission de la vice-présidente Kristalina Georgieva (bulgare). Le portefeuille « Economie et Société numériques », détenu par Gunther Oettinger jusqu’à la fin 2016, a été temporairement attribué au vice-président Andrus Ansip (Estonie).