Social
Économie

Réunion des partenaires sociaux avec le Premier ministre : « un dialogue très direct et très franc »

    A l’instar de l’ensemble des partenaires sociaux, Geoffroy Roux de Bézieux a échangé avec le Premier ministre Jean Castex jeudi 9 juillet. Un dialogue qu’il a salué comme « très direct et très franc ». Au cours de cet échange il a plaidé pour un report du bonus-malus dans le cadre de la future réforme de l’assurance chômage et rappelé l’urgence d’annoncer le plan de relance.

    « Il faut noter le changement de méthode et de ton, lié évidemment aux circonstances, après Covid avec une crise importante »,a souligné Geoffroy Roux de Bézieux jeudi à sa sortie de Matignon.

    La priorité des priorités est de consolider le début de reprise, plus rapide qu’anticipé, et de relancer l'économie. La bonne nouvelle, c’est que, contrairement à ce que disaient beaucoup d'économistes et certains hommes politiques, les Français ont été formidables : les concessions automobiles ont fait un très mois de juin, l'immobilier, dont on pensait que ce serait une catastrophe, tient, et les créations d'entreprise sont en hausses. Autant de signes que la confiance revient.

    Pour autant, tous les entrepreneurs, ainsi que les ménages, attendent maintenant de savoir comment on va relancer l’économie. L'urgence est donc d'annoncer le plan de relance pour que l'argent arrive rapidement dans les entreprises.

    Quant aux retraites, si la crise n’a certes pas fait disparaître le problème, se précipiter pour renégocier n’est pas la priorité pour l’ensemble des partenaires sociaux. Il faudrait déjà savoir de combien on parle, car le trou financier n'a pas encore été chiffré. Le COR parle désormais d’un déficit de 30 Mds à l’horizon 2025, soit le double d’avant la crise.

    Sur le dossier de l’assurance chômage dont le gouvernement dit vouloir adapter les règles du fait de la crise du coronavirus, Geoffroy Roux de Bézieux demande notamment le report du bonus-malus. En contrepartie le MEDEF s’est dit prêt à revoir le durcissement des conditions d’ouverture. Le gouvernement a indiqué qu’il ferait des annonces sur l’assurance chômage la semaine prochaine.