Vie du MEDEF

Revivez #LaREF22 - "Keynote spéciale de Bruno Le Maire"

    Le ministre de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, Bruno Le Maire, a répondu aux questions de Ruth Elkrief.

    Verbatim

    "Still Summer ! Nous sommes encore en été, je regarde les chiffres, j'écoute les chefs d'entreprise, je vois une croissance française qui résiste, le taux d'emploi le plus élevé en France depuis un demi-siècle. L'économie française résiste, les chiffres sont solides et j'aborde cette rentrée avec confiance."

    "Une seule recette : tenir bon sur la ligne de politique économique engagée depuis 2017."

    "Bien sûr, il y a des difficultés, notamment la crise énergétique. Nous devons tous collectivement faire preuve de sobriété."

    "Puisqu'il ne faut pas ajouter une crise économique à la crise énergétique, nous devons protéger nos capacités de production."

    "Nous aiderons les entreprises et nous les aidons déjà."

    "Notre priorité est d'amortir le choc inflationniste pour nos compatriotes."

    "Le guichet unique pour obtenir des aides pour payer les factures énergétiques restera ouvert jusqu'à fin décembre; Les critères seront également simplifiés."

    "Nous devons faire attention à notre consommation d'énergie, tout le temps et partout."

    "Il y a eu beaucoup d'errements en matière énergétique, notamment l'idée de renoncer au nucléaire."

    "Nous devons produire plus d'énergie décarbonée dans les meilleurs délais possibles, avec plus de nucléaire et plus de renouvelables."

    "Mon combat, c'est la remise en cause des règles européennes, pour qu'on arrête une fois pour toute de lier le prix de l'électricité à celui du gaz."

    "Lorsqu'on reprend la rhétorique de ses adversaires, on a déjà perdu la bataille politique."

    "J'appelle toutes les entreprises qui ont des marges de manoeuvre à alléger la facture de l'inflation pour nos compatriotes. Mais taxer plus en France, c'est produire moins en France."

    "Il est évident que la charge de l'inflation doit être équitablement répartie. Les entreprises doivent prendre leur part, toutes celles qui le peuvent doivent augmenter les salaires."

    "Les conditions politiques ont changé : la droite cède, la gauche nous lâche, j'attaque !"

    "Pour gagner la bataille du travail, nous devons poursuivre la réforme de l'assurance chômage et les entreprises doivent améliorer les conditions de travail."

    "Pour moi, la priorité, c'est le travail. Il y a de grandes attentes, il faut y répondre."

    "La réforme des retraites doit être mise en oeuvre pour juillet 2023."

    "Nous devons anticiper les difficultés, mais ne pas les surestimer."

    "Les hausses de prix qui seront nécessaires début 2023, seront contenues."

    "Chaque euro compte et nous avons atteint la cote d'alerte en matière de finances publiques."

    "Quand vous baissez le taux d'impôt sur les sociétés, les recettes augmentent, ce qui prouve l'efficacité de notre politique fiscale."