International -Europe
Presse

B7 : “Conduire ensemble le changement”

drapeaux-europeens

    Dans la perspective du prochain sommet du G7 qui réunira du 13 au 15 juin prochains, dans les Pouilles en Italie, les chefs d’État et de gouvernement des pays concernés, les présidents du B7 (BDI, BusinessEurope, CBI, CCC, Confindustria, Keidanren, Medef, USCC) se sont rencontrés à Rome pour élaborer des recommandations visant à protéger et promouvoir les valeurs démocratiques, sur fond de tensions géopolitiques grandissantes, et à faire des propositions pour garantir la liberté d'entreprendre, renforcer la compétitivité des économies occidentales et assurer une croissance durable. Les propositions visent notamment à relever les défis de la transition écologique et de la crise énergétique, à accompagner l'émergence de l'intelligence artificielle, à améliorer l'éducation et la formation, ou encore à garantir la résilience de nos systèmes de protection sociale. Ces propositions ont été présentées à Giorgia Meloni, le soir du 17 mai.

    Nouer un partenariat gagnant gagnant avec l'Afrique

    Les membres du B7 ont insisté sur l'importance de permettre aux économies africaines de s'émanciper de leur dépendance actuelle afin d'assurer le développement durable du continent africain, d'améliorer sa stabilité politique et de lutter contre les économies non marchandes. Il s'agit également d'oeuvrer contre l'insécurité alimentaire et de promouvoir l'entreprenariat des jeunes et des femmes.

    Naviguer dans un contexte mondial uncertain

    Tensions géopolitiques, conflits armés, risques sanitaires… le contexte mondial est de plus en plus incertain. Pour faire face à ces dangers, le B7 recommande de poursuivre les réformes structurelles qui permettront de garantir la compétitivité et de contrecarrer les tentations protectionnistes en conciliant sécurité économique et marchés ouverts.

    Maximiser les bénéfices de l'intelligence artificielle

    La révolution de l'intelligence artificielle ne fait que commencer et elle fait peur à beaucoup. Pourtant elle apparaît comme l'innovation de notre siècle et recouvre d'énormes perspectives de productivité et de croissance. Elle n'est toutefois pas exempte de risques qu'il convient de comprendre et de contrecarrer. Les membres du B7 proposent de multiplier les partenariats publics-privés pour soutenir les start-up les plus innovantes, de renforcer les synergies entre IA et autres technologies prometteuses ou encore de mettre en œuvre des programmes de formation qui permettront le développement des compétences en relation avec l'IA.

    Améliorer la résilience du commerce mondial

    Le B7 a réaffirmé son profond attachement à un commerce mondial fondé sur des règles et demande aux pays du G7 d'agir pour lutter contre les distorsions de concurrence. Les membres du B7 souhaitent la réconciliation de la sécurité et de la libéralisation économique afin de libérer tout le potentiel de la chaîne de valeur mondiale. Ils recommandent de promouvoir le libre échange au niveau mondial en éliminant les barrières existantes à travers des négociations bilatérales et multilatérales. Ils recommandent également de revoir les mécanismes et les juridictions afin de limiter les interventions gouvernementales et les coûts administratifs qui freinent le commerce mondial. Enfin ils souhaitent que les pays du G7 encouragent l'investissement privé.

    Relever les défis du changement climatique et de l'énergie

    Autre défis majeur du siècle, la lutte contre le réchauffement climatique face à une demande croissante d'énergie. La réduction drastique des émissions de gaz à effet de serre implique de trouver des alternatives aux énergies fossiles et de favoriser l'économie circulaire. Pour cela le B7 préconise une harmonisation des politiques industrielles des pays du G7 et une promotion de l'investissement privé pour accompagner les multiples changements. Il s'agit également de permettre une juste transition pour tous à travers un accès abordable à des énergies propres.

    Adopter l'économie des données et les technologies digitales

    L'économie des données et la transformation digitale touche désormais tous les secteurs industriels.Pour prendre toute leur ampleur, elles nécessitent un développement des infrastructures et une meilleure coopération des membres du G7. Cela implique notamment de développer les compétences digitales chez tous les travailleurs, les enseignants et les étudiants pour mieux répondre aux besoins du marché. Pour accompagner cette transition, les membres du B7 recommandent là encore de multiplier les partenariats publics-privés et de lutter conjointement pour garantir la cybersécurité, la propriéte intellectuelle et l'interopérabilité tout en oeuvrant à une meilleure diffusion des compétences digitales à tous les niveaux de la société. Cela passe également par une amélioration des infrastructures.

    Libérer le potentiel des talents et améliorer la résilience des systèmes de protection sociale

    Les pays du G7 doivent également faire face au vieillissement de leur population, a une inadéquation des compétences, à un écart entre les sexes et à un potentiel de travail inexploité. Pour lutter contre cela, les membres du B7 recommandent d'améliorer l'accès à l'éducation pour tous en prenant en compte les besoins futurs du marché du travail. Ils préconisent également d'encourager l'auto-entreprenariat en simplifiant les démarches administratives ou de réduire le gap générationnel à travers par exemple le développement du tutorat.

    Concernant les systèmes de protection sociale le B7 souhaite une meilleure coordination entre les centre de recherche, les hubs d'innovation, les start-up, les autorités publiques et les administrations afin de garantir à tous un accès équitable et durable à la santé ou à l'éducation.

    >> Télécharger le communiqué intégral en anglais au ofrmat PDF