Social

Chiffres du chômage : une première baisse qui doit nous pousser à accélérer les réformes

entretien-embauche

    La baisse du nombre de demandeurs d’emplois est une bonne nouvelle pour notre pays. Il faut désormais tout faire pour que ces premiers bons chiffres se transforment en tendance et que cette tendance se prolonge mois après mois.

    Ainsi le Pacte de responsabilité dans lequel se sont engagées les branches professionnelles doit être mis en œuvre intégralement, en temps et en heure, car la compétitivité de nos entreprises reste un combat à mener en baissant les charges.

    Au-delà, il faut désormais continuer à lever les verrous à l’embauche en accélérant les réformes indispensables. Fiscalité trop lourde, complexité administrative trop importante, apprentissage effondré, sous-emploi explosif des jeunes, peur de l’embauche : dans tous ces domaines il faut résolument passer à l’action, en évitant l’écueil de la complexité.

    Devant l’urgence de la situation, le Medef attend beaucoup de la réforme du code du travail et souhaite que les pistes de discussions soient remises rapidement au Premier ministre.

    Pour Pierre Gattaz, président du Medef :  « nous devons saisir l’opportunité de cette baisse pour enclencher un mouvement de réformes structurelles de notre code du travail. Il existe de trop nombreux verrous qui brident les chefs d’entreprise dans leurs décisions d’embauche. Levons ces réserves pour conforter la dynamique de création d’emplois ! Il y a urgence ».