Social

Créer 1 million d’emplois en 5 ans c’est possible, nous l’avons déjà fait !

Lors de son point presse mensuel, Pierre Gattaz est revenu sur la nécessité de la compétitivité et de la confiance pour relancer une dynamique de création d’emplois.

Sur la compétitivité, il a souligné que le gouvernement, au travers du Pacte de responsabilité et du CICE aura fait un tiers du chemin en 2017 pour combler le déficit de compétitivité qui existe par rapport à l’Allemagne. Il a donc rappelé la nécessité pour tous les partis politiques de mettre désormais la baisse des dépenses publiques au cœur de leurs préoccupations. Il faut accélérer sur ce sujet pour permettre de rattraper l’Allemagne en termes de compétitivité en 2020.

Sur l’avancement du Pacte, il convient de remarquer qu’à mi-juin 2015, seuls 3 milliards d’euros environ d’allègement de charges (hors CICE) ont été engagés (sur les 21 milliards prévus), soit 15% du chemin, alors que les branches signataires d’un accord dans le cadre du Pacte concerne 8 millions de salariés sur les 12 représentés au Medef, soit 66% du chemin.

Concernant la confiance, le Président du Medef a regretté une communication brouillonne de la majorité. Pointant les mesures entrepreneuriales positives portées par le Gouvernement, il souligne que les prises de position contraires d’un certain nombre de députés génèrent beaucoup d’incompréhensions et d’inquiétude auprès des chefs d’entreprise.

Enfin, Pierre Gattaz a rappelé que la France était capable de créer 1 million d’emplois en 5 ans. En se basant sur les chiffres d’Eurostat, il a démontré que notre pays l’avait déjà fait dans le passé (entre 2003 et 2008). Il a également souligné qu’entre 2009 et 2014, l’Allemagne et l’Angleterre avaient, eux, réussi à créer environ 1 million d’emplois contre 136 000 en France. Le chômage n’est donc pas une fatalité, mais il faut s’attaquer résolument aux blocages de notre marché du travail qui font que la dynamique de création d’emplois est beaucoup plus faible en France qu’en Allemagne ou en Angleterre. Ainsi, 1 point supplémentaire de PIB génère +0,1% d’emplois en France, contre +0,6% en Angleterre et +0,4% en Allemagne.

Consulter la présentation dévoilée à cette occasion