International -Europe
Économie

Sommet du B7 : oui à la conclusion d’accords de libre-échange qui favoriseront la croissance mondiale et le développement des entreprises françaises

Pierre Gattaz était présent à Berlin les 19 et 20 mai pour le sommet du B7. A cette occasion, le président du Medef a rencontré ses homologues des grandes économies mondiales - Etats-Unis, Allemagne, Italie, Grande-Bretagne, Japon, Canada.

L’objectif de ce groupe informel, le B7, qui se réunit chaque année, est de dialoguer en vue de trouver des positions communes et de proposer au G7 des recommandations dans les domaines ayant trait à l’économie mondiale, au commerce international et à tout sujet pouvant concerner les entreprises.

Cette année, le B7 est intervenu devant la chancelière Angela Merkel et le ministre des finances allemand Wolfgang Schäuble sur quatre sujets prioritaires : la croissance économique et la promotion des investissements, les chaînes d’approvisionnement mondiales, l’énergie et le climat, les matières premières.  

Pierre Gattaz, dans son discours sur le climat, a souligné l’importance d’obtenir un accord mondial robuste, durable et équitable lors de la COP 21 à Paris, affirmant qu’il s’agit là d’une condition essentielle pour la compétitivité des entreprises françaises et européennes.  

Il a également profité de cette rencontre pour aborder l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (CETA), actuellement en cours de ratification par les Parlements nationaux. Il a rappelé l’engagement du Medef en faveur de l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et les États-Unis (TTIP). Accord qui permettra, grâce à l’harmonisation des normes, un meilleur accès aux marchés américain et européen pour les PME, mais a rappelé le souhait du Medef que les marchés publics et les services financiers soient inclus dans ces négociations.

Ce sommet du B7 a été également l’occasion de présenter le projet pour l'électrification de l’Afrique, porté par Jean Louis Borloo.