Conférences débats

L’économie circulaire tourne-t-elle rond ou en rond ?- Hall d’honneur

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », affirmait déjà Lavoisier en 1789. Face à la nécessité de lutter contre le réchauffement climatique, l’économie circulaire propose aujourd’hui de réconcilier croissance et environnement en changeant de paradigme économique, à travers la responsabilisation de l’ensemble des acteurs : pouvoirs publics, producteurs, consommateurs. Mais où en sommes-nous ? L’économie circulaire est-elle un nouveau concept et un nouveau modèle de prospérité ou simplement une façon plus marketing de parler de recyclage ?

  •     Du linéaire au circulaire, cercle vertueux ou cercle vicieux ?
  •     Produire plus en utilisant moins de ressources, comment est-ce possible ?
  •     L’économie collaborative participe -t-elle de l’économie circulaire ?
  •     Comment gérer les déchets dans les mégapoles ?
  •     L’Afrique est-elle devenue la poubelle du monde ?
  •     Comment faire de nos déchets des matières premières ?
  •     Est-ce la fin de l’obsolescence programmée ?
  •     Réparer, réutiliser, recycler
  •     Quelle valeur supplémentaire pour les clients ?
  •     Quelle réduction des coûts pour les entreprises ?
  •     Comment dépasser les blocages sociaux et culturels, et aller plus loin ?

Intervenants :
> Fabrice Bonnifet, directeur central Développement Durable & QSE du groupe Bouygues
> Jean-Louis Chaussade, directeur général de Suez
> François-Michel Lambert, député, président-fondateur de l’institut de l’Économie circulaire
> Tatiana Reyes, maître de conférences HDR

Animateur : Jean-Louis Caffier, journaliste-animateur Kafcom

Fichier audio de la table-ronde

 

Smart cities : les défis de la ville durable– (9h30 – 10h45) - Plénière Malakoff Médéric

Tokyo compte 38 millions d’habitants, New Dehli 25 millions, les mégalopoles ne cessent de grossir et plus de la moitié de la population mondiale vit désormais dans les villes. Selon l’ONU, à l’horizon 2050, l’urbanisation devrait concerner 2,5 milliards de personnes supplémentaires. D’où la nécessité de repenser en profondeur la ville car la gestion des zones urbaines devient l’un des défis les plus importants du 21e siècle ». Quels nouveaux modèles urbains ? Comment concevoir, comment construire et comment gérer des villes durables ? Quels moyens de transports intelligents imaginer pour désenclaver les villes ?

  •     A quoi ressemblera la ville de demain ?
  •     Comment restaurer et préserver la biodiversité urbaine ?
  •     Eco-cités et éco-quartiers, et quid de la mixité sociale ?
  •     Quelle gouvernance pour la ville durable ?
  •     Métro, vélo, tramway, bus…avec ou sans voitures ?
  •     Et les taxis volants ?
  •     Enfants, femmes, jeunes, seniors… à qui profitera vraiment la ville durable ?
  •     Comment en finir avec les déserts commerciaux ?
  •     Smart grids : quand le solaire a rendez-vous avec la ville
  •     Quelle place pour les entreprises dans la ville de demain ?

Intervenants :
> Ghislaine Alajouanine, présidente du Haut Conseil Français de la Télésanté
> Gabrielle Gauthey, directrice investissements et développement local de la CDC
> Chantal Jouanno, vice-présidente de la région Ile-de-France chargée de l'écologie et du développement durable
> Eric Mazoyer, directeur général délégué Bouygues Immobilier
> Jacques Mulbert, président ABB France et Benelux
> John Rossant, Chairman New Cities Foundation, ancien responsable Europe de Business Week

Animateur : Philippe Mabille, directeur de la rédaction, La Tribune

Retrouvez la vidéo de cet événement dans la Médiathèque
Fichier audio de la table-ronde

 

Le pouvoir de l’optimisme– amphi Harmonie Mutuelle

Même si râler et se plaindre sont inscrits dans notre ADN, même si la France est aujourd’hui plutôt morose, ras le bol de la sinistrose, rions un peu ! Certes, tout ne va pas toujours pour le mieux dans le meilleur des mondes et les médias qui se délectent des mauvaises nouvelles n’incitent pas à l’optimisme. Mais est-ce là une raison pour sombrer dans la déprime et baisser les bras ? Sans verser dans les excès d’un optimisme absolu à la Malebranche et sans jouer les Candide, n’oublions pas que derrière les catastrophes et les menaces, les bonnes nouvelles existent : l’espérance de vie progresse partout dans le monde, de plus en plus de gens sortent de la pauvreté, les progrès de la science et de la technologie ouvrent chaque jour de nouvelles perspectives… Bien sûr des difficultés existent, pas question de les nier, mais comme le soulignait Winston Churchill, « alors qu’un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l'opportunité dans chaque difficulté. » Seul l’enthousiasme permet d’oser et d’entreprendre. Seule la confiance permettra de renouer avec la croissance.  Arrêtons de nous plaindre et mobilisons toutes nos énergies positives pour une société plus confiante !

  •     Existe-t-il toujours une solution ?
  •     Carpe Diem
  •     Souplesse, bienveillance et générosité
  •     Comment garder le moral dans la tourmente ?
  •     Optimisme de l’illusion vs optimisme intelligent
  •     Indéfectibles optimistes : quelles sont leurs recettes ?
  •      Réapprendre à rêver le futur
  •     L’optimisme et la confiance peuvent-ils se transmettre ?
  •     Le rire remède universel… mais peut-on rire de tout ?

Intervenants :
> Philippe Bloch, fondateur de Columbus Café, auteur et animateur
> Jean-Louis Mercier, directeur Développement groupe Mgen-Istya-Harmonie
> Haïba Ouassi, président du club du XXIe siècle, avocat (Cassius Avocats), cofondateur de la start-up Lecontratdetravail.com
> Malene Rydahl, auteure de « Heureux comme un Danois »
> Sophie Vernay, présidente fondatrice de Confiance & Croissance, co-auteur de « Et la confiance bordel ? »

Animateur : Frédéric Ferrer, journaliste, consultant et enseignant à l’ESCP Europe

Fichier audio de la table-ronde

 

Disruptez-vous !– amphi Tocqueville

Sortir des sentiers battus, en finir avec les postures, casser les codes, bousculer l’ordre économique social et sociétal établi... la disruption est une méthode qui depuis quelques années se répand partout. Inventeur du concept, Jean-Marie Dru y voit « une méthodologie dynamique qui accélère la remise en cause des conventions qui brident la créativité et permet de faire émerger les visions nouvelles à l'origine des grandes innovations ». La disruption permet non seulement de repenser les méthodes de production et d’organisation, mais aussi les relations sociales et le rapport au politique. Sommes-nous pour autant tous prêts, dans l’entreprise comme dans la société, à choisir cette stratégie de rupture pour reconstruire notre modèle économique et inventer un nouveau contrat social ?

  •     Qu’est-ce qui pousse les organisations à la disruption ?
  •     Rupture ou fracture ?
  •     Comment faire de la rupture une stratégie d’innovation ?
  •     Faut-il vraiment tout casser ?
  •     Comment bousculer les conservatismes et faire évoluer les mentalités ?
  •     Comment ne pas arriver toujours trop tard ?
  •     La disruption interdit- elle toute visibilité sur l’avenir ?
  •     Signe-t-elle la fin d’une époque ?
  •     Quel est son impact sur les rapports hiérarchiques et sociaux ?
  •     Quel rôle jouent les médias sociaux ?
  •     Le dialogue social à la française est-il compatible avec la disruption ?
  •     La désintermédiation généralisée est-elle en marche ?

Intervenants :
> Boris Derichebourg, président de Derichebourg Multiservices
> Emmanuelle Favre-Ray, directrice internationale des ressources humaines de Christian Dior Couture
> Sandrine Losi, avocate associée, spécialiste en droit du travail, Capstan Avocats
> Alexandre Mars, founder and CEO The Epic Foundation
> Christian Nibourel, président d’Accenture France et Benelux

Animateur : Nicolas Rossignol, consultant

Fichier audio de la table-ronde