Social
Retour au dossier

Covid-19 : Extension de la liste des personnes à risque élevé

    Le Haut Conseil de la Santé Publique a précisé les critères de vulnérabilité permettant d’identifier les personnes présentant un risque de développer une forme sévère de Covid-19. Ces personnes doivent impérativement rester à leur domicile, en arrêt de travail, si aucune solution de télétravail n’est envisageable. Elles peuvent désormais directement demander un arrêt de travail sur le téléservice « declare.ameli.fr », initialement mis en place pour les employeurs afin qu’ils puissent déclarer leurs salariés contraints de rester à domicile.

    Les critères de vulnérabilité établis par Le Haut Conseil de la Santé Publique sont les suivants :

    • Femmes enceintes
    • Maladies respiratoires chroniques (asthme, bronchite chronique...)
    • Insuffisances respiratoires chroniques
    • Mucoviscidose
    • Insuffisances cardiaques toutes causes
    • Maladies des coronaires
    • Antécédents d’accident vasculaire cérébral
    • Hypertension
    • Insuffisance rénale chronique dialysée
    • Diabètes de type 1 insulinodépendant et diabète de type 2
    • Immunodépression : pathologies cancéreuses et hématologiques, transplantations d’organe et de cellules souches hématopoïétiques, maladies inflammatoires et/ou auto-immunes recevant un traitement immunosuppresseur, personnes infectées par le VIH
    • Maladie hépatique chronique avec cirrhose
    • Obésité avec un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur à 40

    Afin de ne pas mobiliser les médecins de ville, les assurés sociaux répondant à ces critères peuvent donc depuis le 18 mars, se connecter directement sur « declare.ameli.fr » sans passer par leur employeur ni par leur médecin traitant, pour demander à être mis en arrêt de travail pour une durée initiale de 21 jours. Cet arrêt pourra être déclaré rétroactivement à la date du vendredi 13 mars.